[ Portrait métier ] Charlène et Claire, chargées de mission animation sociale

Au sein du service de Coordination territoriale, le chargé de mission animation sociale intervient sur l’ensemble de la vie collective dans les résidences. Au quotidien, il travaille sous la Direction de la Clientèle et des Territoires, qui s’occupe notamment de l’attribution des logements et accompagne le locataire dans son parcours résidentiel. Zoom sur les missions et objectifs de Charlène et Claire, chargées de mission animation sociale chez Podeliha.

Parcours de Charlène et Claire, chargées de mission animation sociale chez Podeliha

Charlène – Après un parcours universitaire en langues et sciences humaines de l’Amérique latine et un master en développement local, Charlène a travaillé plusieurs années dans une régie de quartier parisienne qui avait pour but de favoriser l’emploi de personnes éloignées du marché du travail. C’est en 2018 qu’elle rejoint Podeliha, en tant que chargée de mission animation sociale.

Claire – Durant son master intervention sociale à l’université d’Angers, Claire évolue dans le milieu associatif auprès notamment de la FAS, Fédération des Acteurs de la Solidarité. Après avoir obtenu son diplôme, elle rejoint la FAPIL, Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l’Insertion par le Logement, avec pour mission : l’animation du réseau d’adhérents et le soutien des associations dans leur pratiques d’accompagnement des personnes accueillies et logées.

Chargé de mission animation sociale : la genèse d’un métier encore très jeune

En 2015, la Direction Générale impulse une dynamique participative, avec l’ambition de faire émerger et soutenir des initiatives individuelles et collectives, et promouvoir l’animation de proximité au service des habitants et des territoires. C’est sous la houlette de Pascal Boucher, aujourd’hui chargé d’innovation, que les projets et partenariats ont été développés sur le secteur du Maine-et-Loire. Désormais, ce service est placé sous la responsabilité de Véronique Lardeux, en charge de la Coordination territoriale.

“Nous sommes au service des territoires pour améliorer de façon générale, la qualité de service rendue aux locataires.” – Charlène, chargée de mission

Le partage et le lien social au cœur des ambitions de Podeliha

Permettre aux locataires de se sentir bien dans leur logement et leur environnement, écouter leurs besoins et les accompagner au quotidien, tisser des partenariats locaux pour proposer des animations et des projets aux résidents… Le lien social et le vivre ensemble sont au centre des motivations et préoccupations de Podeliha.

Si la priorité réside dans la co-construction de projets et d’actions avec les habitants, les missions du service de coordination sont plus vastes.

  • Soutenir, porter, accompagner les projets et initiatives locales en faveur de l’amélioration du cadre de vie et du développement des liens sociaux
  • Tisser et consolider les partenariats (habitants, associations, maisons de quartier, centres sociaux, collectifs, entreprises) avec les acteurs des territoires ligériens qui souhaitent apporter de l’animation, des projets qui stimulent le lien social et les rencontres dans les résidences
  • Analyser les besoins et problématiques des résidents
  • Analyser les besoins et problématiques rencontrées par les équipes de terrain, et co-concevoir des actions pour y répondre.

Les projets et actions menés par le service de Coordination territoriale

Les actions et projets menés par le service Coordination territoriale et notamment par les chargées de mission sont variés. Les thématiques de travail sont celles de notre politique RSE et répondent à nos engagements d’utilité sociale : le lien social, le développement durable, les incivilités, le logement, la culture et l’éducation, l’emploi et l’entreprenariat et enfin, l’innovation sociale. Parmi ces thématiques, découvrez certaines des actions impulsées par les chargées de mission animation sociale :

Ressourcerie éphémère de la Roseraie à Angers

Boutique, point de collecte, animations… Ce projet de ressourcerie éphémère lancé dans un lieu mis à disposition par Podeliha, et en collaboration avec la Ressourcerie des Biscottes et l’Établi, avait pour but de se rapprocher des habitants qui ne connaissent pas forcément le concept d’une ressourcerie ou qui n’ont pas de moyen de locomotion pour se rendre dans de tels lieux. La ressourcerie éphémère de la Roseraie a permis de collecter des objets sous forme de dons pour les revendre ensuite, à petits prix.

“Économie circulaire, réemploi, lien social, innovation sociale… De nombreux partenaires locaux étaient à nos côtés pour faire vivre le lieu, mettre en avant le quartier et faire le lien entre les résidents.” – Charlène, chargée de mission

Véritable lieu d’échanges et de partage, la ressourcerie éphémère a eu un impact social particulièrement important dans le quartier et sera amenée à être reconduite sur d’autres territoires à l’avenir.

Jardins partagés

Pour favoriser le lien entre résidents, sensibiliser au respect de l’environnement, entretenir la résidence et partager les récoltes, différents jardins partagés sont créés et mis en place avec les résidents, les partenaires locaux ainsi que les collaborateurs de Podeliha.

Ces jardins partagés sont entretenus à l’année par les résidents et cultivés en agriculture biologique. Dans une démarche de précaution sur l’usage de l’eau, des récupérateurs d’eau sont installés et le paillage est préconisé sur les plantations à l’instar des méthodes de travail de l’équipe entretien des espaces verts de Podeliha. Ces espaces collectifs, sont avant tout des lieux de rencontre et de partage où des animations sont organisées avec les habitants par nos partenaires locaux tels que SICLE et les Régies de quartiers d’Angers et de Trélazé.

Groupe de travail incivilités

Initié en 2019, le groupe de travail incivilités rassemble des collaborateurs de Podeliha et des habitants solidaires qui souhaitent s’investir dans la vie de leur résidence. L’objectif est de faire un état des lieux des incivilités constatées au quotidien autour des logements Podeliha et d’aboutir à la construction d’une boîte à outils pour répondre à ces difficultés. Lors d’une journée expérimentale avec le groupe, plusieurs actions ont été menées, telles que :

  • La charte du bien vivre ensemble et l’affiche Stop Incivilités réalisées de A à Z en co-construction avec les salariés Podeliha et les locataires
  • Le repérage des déjections canines dans la résidence
  • L’organisation d’une « cleanwalk » (ramassage de déchets)
  • Des temps d’échanges entre les locataires et les salariés de Podeliha qui gèrent la résidence et le suivi des dossiers des locataires

KAPS : Kolocations À Projets Solidaires

Ce projet est porté par l’AFEV (Association Fondation Étudiante Ville) et propose des colocations à projets solidaires pour les jeunes de 18 à 30 ans étudiants, actifs ou demandeurs d’emploi qui souhaitent réaliser des actions dans leur quartier. Ces logements sont réservés par Podeliha pour l’AFEV, en amont pour qu’ils puissent habiter en colocation dans des logements sociaux.

Mentorat, découverte de lieux culturels, temps d’échanges, repas partagés, ateliers de fabrication… Différentes actions sont proposées par ces jeunes Kapseurs, tant pour favoriser la rencontre entre les habitants que pour faciliter leur intégration dans leur quartier d’habitation.

Le rôle de Claire, référente pour ce projet, est de faire le lien entre l’AFEV et les collaborateurs du territoire qui gèrent l’attribution des logements, par exemple. Un suivi est également fait sur les actions menées, l’impact des Kapseurs dans le quartier et des différents retours qu’ils peuvent faire sur leurs lieux d’habitation.

“Ce qui est chouette et stimulant dans notre métier, c’est la variété des actions menées en fonction des opportunités, des sollicitations, des besoins. Seules, on ne fait pas grand-chose, on s’appuie systématiquement sur les partenaires, les habitants, nos collègues pour concevoir et construire des actions qui font sens, répondent à un besoin et ont un impact positif sur le cadre de vie”. – Claire, chargée de mission

Podeliha, le 03 octobre 2022

venenatis, non libero id quis justo elit. Praesent id,