[ Portrait ] Conseillère sociale à l’agence du Mans, Sarah accompagne les locataires en difficultés

Sarah, Conseillère sociale à l’agence Podeliha du Mans, a toujours voulu travailler dans le social… Travailleuse sociale de formation, elle obtient son diplôme d’Etat de Conseillère en économie sociale et familiale en 2000, après un BTS Economie sociale et familiale.

« J’ai longtemps travaillé au sein de l’association Tarmac, spécialisée dans la réinsertion sociale et professionnelle, notamment avec l’animation d’ateliers de réinsertion professionnelle, et pour le 115 pour des mises à l’abri d’urgence. Mais c’est un métier difficile, un peu usant. J’avais besoin de changement. J’ai donc fait un bilan de compétences et il en est ressorti que j’avais toujours envie de travailler dans le social, mais de manière moins exposée ! J’avais envie de découvrir d’autres facettes, notamment le logement social. A cette époque – en 2015 -, Le Foyer Manceau, Entreprise Sociale pour l’Habitat, créait un poste de Conseillère sociale et c’est comme ça que j’ai découvert un nouveau métier… »

Locataires en difficultés : les accompagner et trouver des solutions

Conseillère sociale sur le patrimoine de la Sarthe, Sarah se réjouit de la belle collaboration avec ses collègues qui interviennent auprès des locataires de Podeliha sur les autres départements de la Région… « Nous discutons sur les bonnes pratiques, nos doutes, nos questions… Cet esprit d’équipe et ces échanges donnent du sens à nos missions. »

Ce que Sarah aime dans son métier, c’est la relation humaine, à la fois avec les locataires, les collaborateurs et les partenaires, mais aussi la diversité des missions qui sont très complémentaires ! « Nous avons des missions d’évaluation sociale des publics prioritaires (DALO, personnes en hébergement temporaire…) avant l’entrée dans le logement. Nous évaluons les capacités du demandeur à être locataire, c’est-à-dire à respecter ses obligations en tant que locataire, comme payer son loyer régulièrement, entretenir le logement, suivre les règles de vie en collectivité… L’idée est de repérer les difficultés avant l’entrée dans le logement et de proposer le bon accompagnement si nécessaire. Nous donnons un avis favorable ou défavorable, mais la commission d’attribution reste souveraine. »

Les Conseillers sociaux interviennent également pour accompagner les locataires en place dans le maintien dans le logement, en cas de situation d’impayés ou de mutations économiques (certains ménages doivent parfois trouver un logement moins cher en lien avec une situation économique qui change), de troubles du voisinage, des suivis de relogement… Sarah est également référente sur certains dispositifs avec les partenaires, comme Médiaction, qui intervient pour le compte de Podeliha pour la tranquillité des locataires, ou les forces de Police dans le cadre de leur mission de sécurité du quotidien.

La confiance, le socle de la relation locataires

« Le contexte sanitaire actuel change un peu notre façon d’exercer notre métier. L’aspect terrain est moins présent et les relations avec les locataires me manquent ! Nous remplaçons bien sûr les visites à domicile par des échanges téléphoniques, mais la relation de confiance est plus difficile à nouer… Or, la confiance est la base pour des solutions pérennes et une intervention en douceur. Nous n’avons pas de baguette magique et il nous faut du temps pour établir ces relations de confiance. C’est pourquoi j’aimerais davantage développer la mission animation sociale de mon métier. Je crois qu’on a tous à gagner à être davantage dans le préventif. Cela faciliterait nos missions et éviterait sans doute les situations dégradées. Cela nous permettrait d’intervenir plus tôt et plus facilement… » Ce volet animation sociale pourra bientôt se développer avec l’amélioration du contexte sanitaire. Bien sûr Sarah a hâte, tout comme retrouver  les salles de spectacle, elle qui est passionnée de théâtre et de spectacle vivant… C’est également dans la nature, avec la course et la marche, mais aussi dans la lecture qu’elle trouve refuge !

Podeliha, le 18 mai 2021

libero ut ipsum dapibus tristique accumsan sit quis, Aliquam vel,