Podeliha innove en combinant logement industrialisé et urbanisme transitoire, au service du lien emploi-logement

A l’été 2020, Podeliha livrait une opération pas comme les autres à Saint-Hilaire de Clisson en Loire-Atlantique. 17 maisons modulaires ont été construites hors site selon le procédé Leco® et assemblées sur place par Douillard Construction. Un premier test grandeur nature pour démontrer la capacité de Podeliha à construire des logements sociaux de haute qualité en un temps record, déplaçables sur d’autres sites et avec un impact environnemental limité.

« Notre réflexion globale sur les process d’industrialisation de la construction du logement nous amène à tester des solutions pour répondre à des problématiques liées aux coûts de construction, aux délais et à la qualité du bâti, comme la méthode Energiesprong pour la rénovation ou le modulaire pour l’habitat neuf », résume Pierre Grange, directeur du Développement et du Patrimoine chez Podeliha. « Aujourd’hui, nous franchissons un pas supplémentaire en exploitant des terrains inoccupés, en préalable d’un aménagement futur dont les contours ne sont pas encore définis par la collectivité ».

Répondre aux besoins des salariés, un enjeu majeur du groupe Action Logement

Ce procédé de fabrication de maisons modulaires déplaçables est une solution pour les territoires sur lesquels les besoins en recrutement sont forts, et où l’on constate à la fois un manque d’attractivité du parc de logements existants, peu de logements sociaux et une inadéquation des typologies face à la demande, mais aussi pour des besoins particuliers en direction des salariés modestes qui peuvent recouvrir plusieurs types de situations, comme par exemple :

  • les travailleurs saisonniers issus du secteur du tourisme et du secteur agricole
  • les travailleurs intervenant sur des chantiers du BTP
  • les personnels intervenant en renfort lors de situations de crise
  • les locataires dans le cadre de gros travaux de réhabilitation (logements tiroirs).

Un nouveau site pilote pour la réalisation de 20 maisons

Après Saint-Hilaire de Clisson, Chanverrie en Vendée devient le deuxième site pilote. Le parc social y est peu développé. La commune accueillera 20 nouvelles maisons modulaires déplaçables à l’horizon de l’été 2022. Ce projet en conception-réalisation comportera deux phases : une première d’une durée prévisionnelle de sept années où les ouvrages seront installés sur un terrain provisoire et une seconde où ils seront transférés et réutilisés en construction définitive vers un site ou plusieurs sites. Ils seront d’une grande qualité de conception, de réalisation et de confort. Podeliha a collaboré en partenariat avec l’Etablissement Public Foncier de Vendée, la DDTM de Vendée, le Département de la Vendée et Action Logement Service.

Un concept qui offre de nouvelles perspectives de développement pour Podeliha

Pour Podeliha, ce projet s’intègre parfaitement dans sa démarche RSE puisque les logements sont produits localement avec des matériaux biosourcés, en circuit court avec un taux de 95% de réemploi, et un impact sociétal positif : 1 tonne de CO2 préservé pour 100 m² construit et 1 emploi industriel crée pour 300 m² construit », résume Pierre Grange. Par ailleurs, cette expérimentation permettra de capitaliser sur les bonnes pratiques pour ce nouveau concept de construction. Le modèle est à l’heure actuelle duplicable sur l’ensemble du territoire national, après une adaptation du cadre réglementaire.

 

Podeliha, le 4 août 2021

Lorem tristique leo. libero. vel, ut