Le Mans. Une réhabilitation ambitieuse pour les 45 logements de la résidence Elsa-Triolet avec 4,4 millions d’euros investis

Au cœur de la résidence Elsa-Triolet au Mans, ont débuté en juillet 2020 des travaux de rénovation visant une rénovation énergétique complète et une redistribution des espaces dans chacun des 45 logements du bâtiment. Une réhabilitation ambitieuse pour répondre à l’évolution des besoins et du confort des locataires !

Dans le quartier Gazonfier au Mans, l’emblématique résidence Elsa-Triolet de 45 logements collectifs est en cours de rénovation, tant sur le plan énergétique qu’architectural. « Nous repartons quasiment d’une page blanche, puisque nous ne gardons que les murs et les toitures. Les appartements vont être entièrement restructurés et réagencés afin d’améliorer le confort des locataires et l’attractivité de la résidence », explique Arnaud Géré, responsable territorial à la maîtrise d’ouvrage Sarthe et Mayenne. Les travaux ont débuté en juillet 2020 et se termineront au 1er trimestre 2022. Les locataires présents ont été soit relogés pendant la phase de travaux, soit en ont profité pour demander une mutation interne.

« C’est un ambitieux projet de rénovation qui entre pleinement dans la stratégie développée par Podeliha visant à éradiquer les logements énergivores. En Mayenne et en Sarthe, 20% de notre parc reste à rénover et nous allons y consacrer une grande part de notre énergie dans les 5 prochaines années », affirme Pierre Grange, directeur du développement et du patrimoine.

Rénovation énergétique : le confort locataires en ligne de mire

Les 45 logements – 15 T2, 25 T3 et 5 T4 – construits en 1981 sont répartis en 4 îlots et se situent du 8 au 32 rue Elsa-Triolet au Mans. Ils sont en majorité classés en DPE D. L’objectif après travaux est d’obtenir la classe énergétique B.

Concernant les façades, une isolation par l’extérieur d’environ 20 cm et la révision de l’ensemble des gardes corps métalliques est programmée. Les portes d’entrées et les menuiseries vont être remplacées, et des volets roulants électriques remplaceront les persiennes. Une mise aux normes électriques est également prévue sur l’ensemble de la résidence. La réfection de l’étanchéité des toitures terrasses et des balcons sera effectuée avec en complément un renforcement de l’isolation thermique. Des chaudières à gaz à condensation individuelles à haute performance énergétique vont être installées, ainsi qu’une VMC hydro-réglable. Au préalable, une grande opération de désamiantage a été réalisée sur l’ensemble de l’opération.

Une restructuration architecturale : des intérieurs repensés et des extérieurs modernisés

Pour répondre aux nouveaux usages et aux nouveaux besoins des locataires – y compris des locataires vieillissants qui souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible -, une restructuration intérieure complète des logements est prévue. Cette redistribution des pièces permet également d’optimiser au maximum la surface des logements. « Des cuisines sont créées dans les trames sèches pour être regroupées et ouvertes sur les séjours. Les pièces correspondant aux chambres, salles d’eau et sanitaires sont redistribuées. Les T1, T2, T3 sont équipés de douche, les T4 d’une baignoire. L’agencement des logements correspond désormais à une organisation similaire aux logements neufs construits actuellement », analyse Pascal Dumont, architecte d’Avenir 24 au Mans, à qui a été confiée la conception architecturale. Pour cela, les cloisons ont été abattues et tout sera refait du sol au plafond !

« Les logements bénéficient de nombreux atouts : un environnement résidentiel et très boisé, des accès directs depuis l’extérieur, de larges terrasses côté sud dans une architecture en gradin, qui seront refaites avec un béton balayé… L’isolation par l’extérieur des façades sera habillée d’un bardage ocre côté rue au nord, agrémenté d’un calepinage et d’un nuançage simple et discret. Les autres façades, en rappel à l’environnement, seront habillées de bois massifs prégrisés (valeur environnementale) en pose verticale avec des nuançages du gris clair au gris foncé. Le découpage important des volumes initiaux nécessite des parements simples sans effet décoratif superflu. Des auvents seront installés sur les escaliers extérieurs afin de les protéger des intempéries et de donner une forme de relief au bâti… », explique Pascal Dumont.

Enfin, sur les extérieurs, une réfection des clôtures séparatives avec remplacement des portillons, des accès et des espaces verts, ainsi qu’une mise aux normes PMR depuis les places de stationnements extérieurs est aussi programmée !

Dans ces travaux de rénovation énergétique et architecturale, Podeliha investit 4,4 millions d’euros, soit près de 100 000 euros par logement, un programme particulièrement ambitieux qui montre la volonté de l’entreprise de préserver son patrimoine existant, de le rendre plus attractif et d’investir dans l’avenir pour le confort de ses locataires.

 

Podeliha, le 16 juillet 2021

elementum ut Aliquam leo. consequat. libero diam ut eget fringilla venenatis