Le contrat de performance énergétique : mesurer les réelles économies d’énergie

Un Contrat de performance énergétique pour la conception-réalisation et la maintenance d’un programme de réhabilitation de 198 logements locatifs sociaux et la construction de 15 logements en surélévation à Angers a été lancé il y a quelques mois par Immobilière Podeliha avec un objectif principal : contrôler les performances énergétiques.

Un Contrat de performance énergétique (CPE) pour la réhabilitation de la résidence Villesicard (construite en 1958) et la résidence Les Viviers 2 (construite en 1952), dans le quartier des Justices à Angers a été lancé en septembre 2017. Le CPE porte sur 198 logements au total. Pour la résidence Villesicard de 151 logements, une surélévation des commerces est également prévue avec la création de 15 nouveaux logements en RT 2012 -20 %.

Les 198 logements vont connaitre d’importants travaux de réhabilitation et de rénovation énergétique : isolation thermique par l’extérieur, ravalement, changement des menuiseries extérieures, rénovation des pièces humides… Le CPE prévoit que les 198 logements, actuellement en classe E selon le Diagnostic de performance énergétique, passent en classe B, avec une consommation en énergie primaire inférieure à 80 kWh/m².

Mesurer les performances énergétiques pendant 10 ans

La procédure a ceci d’inédit que les performances énergétiques des bâtiments vont être régulièrement mesurées pendant les 10 ans que durera le contrat d’exploitation-maintenance. En effet, dans des procédures classiques, il y a parfois un décalage important entre les économies d’énergie prévues et les économies effectives, ce qui remet en cause l’efficacité des investissements. La société en charge de la maintenance aura ainsi l’obligation de respecter les consommations annoncées et, le cas échéant, d’apporter des correctifs, voire de payer des pénalités.

A l’heure actuelle, 3 groupements ont été retenus et seront orientés pour faire une proposition ajustée d’ici quelques mois, à l’issue desquels le choix final sera fait entre les 3 groupements. Le démarrage des travaux est prévu pour début 2019 pour un montant des travaux estimés à 8,7 millions d’euros.

Immobilière Podeliha le 4  juin 2018

Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques, personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus