Des chiens pour lutter contre les punaises de lit, une « niche » intéressante pour Immobilière Podeliha

La Poitevinière dans le Maine-et-Loire, Madame Trost ¹, locataire, se plaint depuis quelques mois de la présence de punaises de lit dans sa maison située en périphérique de la commune. Afin de remédier à ce fléau encore peu répandu dans ce département (environ 20 cas signalés en 2018 auprès du bailleur), Immobilière Podeliha a fait appel aux services d’un chien renifleur pour détecter ces parasites en s’associant avec l’entreprise ISS, spécialisée dans l’hygiène et la prévention.

« Cette technique est plus respectueuse de l’environnement, de la santé mais aussi plus économique. Le chien localise de façon très précise les endroits où se nichent les punaises de lit. De ce fait, nous limitons l’utilisation des insecticides à la stricte nécessité » intervient Stanislas Fournier, responsable du Service Maintenance d’Immobilière Podeliha. « Quand il faut compter une heure pour un homme, il faut dix minutes au chien pour détecter les lieux infestés. On gagne en rapidité d’intervention » ajoute Jérémy Tardif, chargé de maintenance. Grâce à un odorat très développé, pourvu de cellules olfactives 50 fois supérieures à l’homme, le chien renifleur est efficace à 95 % ! Cette particularité a d’ailleurs fait ses preuves dans la recherche de drogue, d’explosifs et à toute son utilité d’être exploitée dans la détection de punaises de lit.

L’entreprise ISS développe ce concept depuis environ un an et demi en France. « La détection canine est une méthode reconnue et fiable depuis de nombreuses années. Le flair du chien est une science extrêmement efficace et l’unique moyen de détecter avec exactitude la totalité des punaises de lit. Cette identification précise des zones infestées garantit l’efficacité du traitement.» explique Jacques Laurent, chargé de clientèle d’ISS. Adeline, maître-chien et salariée de l’entreprise, intervient sur toute la région et a en charge le dressage de l’animal. Ce dernier circule dans chaque pièce du logement, inspecte chaque coin, literie ou placards sans rien déranger. Il s’assoit dès lors qu’il repère la présence des punaises de lit à leur odeur (insectes qui développent des phéromones atypiques). L’autre atout d’utiliser un chien est qu’il est inutile de déplacer ou démonter les meubles pour l’inspection.

L’entreprise établit ensuite un diagnostic, formule des préconisations et indique un traitement adapté pour éradiquer les punaises et leurs larves. Bien que la législation semble floue dans ce domaine, le bailleur prend en charge les frais de remise en état du logement parfois nécessaires : remplacement des revêtements muraux dans les pièces infestées, la dépose et pose des prises électriques, des plinthes… sous la condition que l’occupant coopère en suivant scrupuleusement les instructions données : remplacement du mobilier infecté, lavage en intégralité du linge de maison à 60° minimum… pour une garantie de résultat.

Très répandu aux Etats-Unis, ce fléau est réapparu dans les années 2000 en France, notamment dans l’hôtellerie où les touristes défilent en masse et transportent sans le savoir ce parasite dans leurs bagages. Les meubles d’occasion sont aussi une source importante de nidification de la punaise.

¹ nom d’emprunt

Propos recueillis par Joëlle Gallot

Immobilière Podeliha le 30 octobre 2018

 

mattis elit. venenatis, felis mattis nec Nullam Praesent