Charte EnergieSprong : amplifier les rénovations énergétiques

Crédit photo Bureau d’études Alterea

Lors du 78e Congrès pour l’Union sociale pour l’habitat, Immobilière Podeliha, aux côtés de 35 acteurs, signait la charte EnergieSprong visant à multiplier les rénovations énergétiques à énergie zéro à coûts maîtrisés.

Rassemblés pour le 78e Congrès de l’Union sociale pour l’habitat, 36 acteurs ont ainsi signé la charte d’engagement EnergieSprong, qui vise à soutenir une dynamique de déploiement à grande échelle de rénovations énergétiques à énergie zéro dans le secteur du logement social. Initiée aux Pays-Bas dans le secteur du logement sociale, l’approche EnergieSprong est portée par un mouvement européen d’acteurs qui veulent développer, dans un contexte de maîtrise de la dépense publique, un système de rénovations énergétiques efficaces, désirables et viables économiquement, permettant d’offrir ainsi un bouclier énergétique aux occupants.

Elle repose sur un cahier des charges exigeant : rénovation à un niveau énergie zéro garanti sur 30 ans (tous usages énergétiques) ; travaux en site occupé en une semaine ; surcoût financé par la revente d’énergie renouvelable et la réduction des dépenses énergétiques ; attention forte portée à la satisfaction des occupants (esthétisme, confort…). Depuis 18 mois, dans le cadre du programme européen H2020, les partenaires du projet – GreenFlex, l’Union Sociale de l’Habitat, le CSTB, le pôle Fibres Energivie… – s’attachent à adapter cette démarche en France. Quatre projets pilotes sont par ailleurs en développement. Les 9 bailleurs sociaux signataires se sont engagés, au total, à rénover 3600 logements d’ici 2022 selon le cahier des charges EnergieSprong.

Engagée dans le développement durable, Immobilière Podeliha a obtenu la certification ISO 50001 une norme qui vise l’efficacité énergétique et qui repose sur le déploiement d’un système de management de l’énergie. De plus, l’entreprise a également démontré son ambition concernant la rénovation énergétique, notamment avec son Plan stratégique énergétique 2016-2020, qui prévoit d’éradiquer du parc les logements en Diagnostic de Performance Energétique (DPE) dépassant la classe C, grâce à des travaux de réhabilitation pour un montant total de 9 M€. Sur 4 ans, plus de 3 000 logements anciens seront ainsi concernés. « La diminution de la quittance pour le locataire, le respect de l’environnement, et l’innovation faisant partie de l’ADN de notre entreprise, c’est tout naturellement que nous nous sommes associés à cette démarche. Nous avons d’ores et déjà lancé les études préliminaires sur 50 logements répartis en deux sites angevins afin d’évaluer la faisabilité technique et économique de ce dispositif », analyse Pierre Monteillet, responsable du Département Construction logements neufs et amélioration du patrimoine d’Immobilière Podeliha.

Immobilière Podeliha le 16 octobre 2017

commodo massa adipiscing neque. dolor. sit dolor consectetur facilisis sem, Donec Aenean