Blattes : se mobiliser pour s’en débarrasser !

La blatte est un insecte résistant qui se reproduit vite et aime les recoins obscurs. Il est indispensable d’agir dès qu’un spécimen est repéré et de prévenir aussitôt le bailleur social….

La blatte, surnommée aussi cafard, peut être observée dans des lieux propres comme insalubres. C’est un insecte qui se reproduit rapidement et en grande quantité, d’où la nécessité de réagir vite quand on aperçoit un spécimen dans son logement…

La prévention est fondamentale

« Avec l’augmentation des vides greniers, des brocantes et des achats en ligne, nous assistons aujourd’hui à une recrudescence des blattes », analyse Aurore, chargée d’action sociale. Pour éviter d’en avoir chez soi, la prévention est fondamentale : il faut avoir le réflexe d’inspecter les objets récupérés ou d’occasion et de les nettoyer avant de les placer dans son logement. « Si l’on remarque des blattes chez soi, il est indispensable de nous prévenir aussitôt afin que nous puissions mettre en place un plan de traitement et conseiller le locataire dans les étapes d’éradication. Nous avons signé une convention de partenariat avec un prestataire pour les opérations de désinsectisation dont les missions consistent à intervenir à la fois en cas de problème et en visite préventive. » Tous les logements du parc d’Immobilière Podeliha sont en effet inspectés une fois par an.

Un accompagnement indispensable

Le personnel qualifié d’Immobilière Podeliha intervient à domicile : le chargé de maintenance pour la relation entre le locataire et le désinsectiseur ; et la chargée d’action sociale pour conseiller le locataire et l’orienter si nécessaire vers des services spécifiques de désencombrement et/ou de nettoyage de son logement. En fonction des situations, elle peut également l’orienter vers les aides financières existantes.

« Nous conseillons aux locataires de faire le tri dans leurs effets personnels, de réaliser un entretien approfondi de leur logement, de laver leur linge à 60°C, mais aussi d’enlever tous les objets accrochés au mur, etc… car face à une infestation élevée, le traitement chimique ne suffit pas ! » affirme Aurore qui poursuit : « Lorsque nos conseils sont partiellement ou pas suivis, nous constatons que les infestations prennent de l’ampleur et gagnent parfois les autres logements de la résidence. Nous conseillons alors aux locataires de se séparer de certains effets personnels et d’évacuer les électroménagers infestés vers une déchetterie. »

Une infestation peut donc engendrer des frais pour les locataires qui doivent se ré-équiper.

« Le signalement précoce et la mobilisation des locataires sont donc primordiaux pour l’éradication de ces insectes » conclut Aurore.

Un guide « Bien vivre chez soi. Les blattes, mobilisons-nous pour s’en débarrasser », téléchargeable sur notre site internet, a été édité pour recenser les bons réflexes en cas d’infestation du logement. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à le consulter.

Téléchargeable également le guide « Bien vivre chez soi. Les punaises de lit, mobilisons-nous pour s’en débarasser » pour savoir comment les identifier et lutter contre.

Immobilière Podeliha le 12 avril 2019

 

Curabitur libero luctus mattis adipiscing suscipit