ombre

Rechercher une location

Nature du bien
Tous T1 T2 T3 T4 T5+
Élargir la recherche
- ou -
  • bandeau_2
  • Bandeau-Aragon
  • Bandeau-Ecouflant-2
  • IMG_6955 - HDR
Vous êtes ici : Immobilière Podeliha » Actualités » Les Longs Boyaux : une nouvelle page d’histoire s’écrit

Les Longs Boyaux : une nouvelle page d’histoire s’écrit

Construite dans les années 1960 sur un ancien site d’extraction ardoisière, une partie de la Cité des Longs Boyaux à Angers va être démolie cet été après que des études techniques aient montré des fissures dans les constructions.

La Cité des Longs Boyaux doit son nom aux galeries (boyaux) souterraines creusées pour installer les puits permettant de remonter les blocs d’ardoise qui se trouvent dans son sous-sol. De récentes études techniques ont montré des fissures et des fragilités dans certains logements. La décision a donc été prise de procéder à leur démolition : 13  logements vont ainsi être détruits en trois phases à partir de cet été. Les relogements assurés par Immobilière Podeliha sont en cours. Certains locataires habitent la Cité depuis des décennies, à l’image de M. Leclerc, ancien maçon de 85 ans, locataire depuis 1961 et qui a participé à une partie de son édification…

Accompagner la transition : informations et animations

Temps fort Longs Boyaux 15062016 007-webCompte tenu de la riche histoire de ce site et de sa fragilité sociale, « il nous fallait intervenir avec précaution et surtout donner le même niveau d’information à l’ensemble des habitants et acteurs de ce quartier (la Ville d’Angers, la Maison départementale des solidarités, la préfecture, la Caf, la Régie de quartiers, le centre socio-culturel des Trois Mâts, ATD Quart Monde, la congrégation des Servantes des pauvres…) », livre Pascal Boucher, chef du service Animation et Innovation sociale d’Immobilière Podeliha.

Le 15 juin 2016, se tenait donc une réunion d’information à l’initiative d’Immobilière Podeliha réunissant partenaires, locataires, propriétaires et collaborateurs impliqués dans le projet. À l’issue de la réunion, un groupe de travail se dessinait pour réfléchir à l’aménagement et à l’usage du site après la démolition, afin que les habitants s’approprient ce nouvel espace. En effet, même si le PLUI est en cours d’élaboration, Maxence Henry, adjoint au maire d’Angers du quartier Justices, Madeleine et Saint-Léonard, présent lors de la réunion, a précisé que le site n’avait pas vocation à recevoir de nouvelles habitations sociales.

En attendant, le centre socio-culturel des Trois Mâts a installé une exposition de portraits géants d’habitants réalisés par l’artiste urbain JR, qui grâce à la technique du collage photographique expose librement sur les murs du monde entier et cherche à amener l’art dans la rue. Les habitants ont d’ailleurs été conviés à participer à ce projet artistique.

Immobilière Podeliha le