ombre

Rechercher une location

Nature du bien
Tous T1 T2 T3 T4 T5+
Élargir la recherche
- ou -
  • bandeau_2
  • Bandeau-Aragon
  • Bandeau-Ecouflant-2
  • IMG_6955 - HDR
Vous êtes ici : Immobilière Podeliha » Actualités » Le premier immeuble à énergie positive en construction à Angers

Le premier immeuble à énergie positive en construction à Angers

Quartier des Hauts de Saint Aubin au Nord d’Angers, après deux années d’études et de recherches, la résidence Les Héliades sort de terre. Ce projet expérimental figure parmi les 5 projets lauréats du PUCA (1) suite à un appel à candidatures intitulé « Vers des bâtiments à énergie positive ». Cette opération de 57 logements locatifs est donc le résultat d’une réponse commune faite avec la SODEMEL, aménageur du site, dont le principe est de créer un environnement paysager dans lequel vient s’insérer le bâti. L’objectif est de produire des bâtiments qualitatifs, performants, à coût maîtrisé et répondant aux usages et modes d’habiter des locataires. La livraison des premiers logements est attendue pour janvier 2017. La résidence a fait l’objet d’une visite inaugurale de chantier le 1er avril dernier en présence du maire d’Angers, Christophe BECHU et de nombreux partenaires associés au projet.

Le choix d’une procédure de conception-réalisation

Compte tenu des enjeux énergétiques et de la complexité de l’opération, Immobilière Podeliha a misé sur une procédure de conception-réalisation, qui implique un engagement des concepteurs sur les performances futures du bâtiment. Pour rédiger le programme et le dossier de consultation, Immobilière Podeliha s’est appuyé sur une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) constituée par le groupement Wigwam-Amofi-Kypseli. Au-delà de l’aspect purement technique et qualitatif du projet, des compétences en sociologie étaient demandées pour aborder les usages et modes d’habiter des locataires.

Une étude sociologique pour mieux vivre ensemble

Parmi les quatre dossiers retenus par Immobilière Podeliha, le groupement Barré-Lambot-Bouygues Construction a été sélectionné fin 2014, accompagné de la société Alterea pour la thermique, l’agence Campana Eleb pour l’étude sociologique, Guillaume Sevin Paysages et Elan pour les aspects environnementaux. Au-delà du projet architectural, assez classique dans son ensemble, l’équipe Barré-Lambot-Bouygues Construction s’est saisie de l’objectif du « vivre ensemble » fixé par Immobilière Podeliha pour le transformer en une véritable opportunité. Pour cela, elle a organisé une enquête sociologique réalisée sur la base d’un échantillonnage représentatif d’une vingtaine de locataires habitant dans des logements sociaux.

Objectif : l’énergie positive !

La SODEMEL et Immobilière Podeliha ont rapidement identifié le lieu idéal d’implantation de la résidence : le Plateau de la Mayenne. Il s’agit d’un quartier en pleine mutation accueillant le parc végétal Terra Botanica et situé à 15 mn du centre-ville d’Angers en tramway. Dans ce contexte environnemental privilégié, l’objectif du futur projet de construction est de proposer des bâtiments utilisant des matériaux sains et durables assurant une excellente qualité de l’air intérieur et très économe en énergie afin de se préparer aux exigences de la future réglementation thermique 2020. La résidence Les Héliades est donc définie comme un Bâtiment à Energie POsitive (BEPOS) avec une forte compacité et inertie. Les apports solaires seront favorisés par de larges baies orientées principalement au sud. Le projet prévoit pour la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire, le raccordement au réseau de chaleur urbain biomasse, des panneaux solaires thermiques ainsi que l’installation de panneaux photovoltaïques. Le caractère excédentaire en énergie (« positif ») sera possible grâce à ces principes constructifs et bioclimatiques, mais aussi grâce au comportement des résidents (gestion efficace des usages et des consommations liées aux équipements électroménagers, informatiques…). Ainsi, le locataire aura vocation à devenir un acteur à part entière dans l’utilisation qu’il fera du bâtiment et plus particulièrement de sa consommation d’énergie.

Un projet social impliquant les locataires et les associations locales

L’étude sociologique réalisée en amont a permis d’identifier les attentes des locataires et de les traduire pour adapter le plus possible les espaces de vie aux usages des habitants. Ainsi, au cœur de la résidence, 120 m² de jardins partagés seront mis à disposition des locataires afin qu’ils puissent s’approprier ces espaces et s’impliquer dans la vie collective de la résidence en exerçant des activités communes. L’entretien et la vie des espaces extérieurs seront intégrés dans le projet social. Les jardins seront en partie conçus de manière participative avec les futurs locataires avec l’appui d’un réseau associatif piloté par l’association Unis-Cité. Celle-ci facilitera les échanges entre les habitants et les associations spécialisées amenées à intervenir sur le site pour assurer la vie au quotidien, parmi lesquelles il faut citer Libro-jardin (jardins partagés), Label Verte (compostage collectif), Le Jardin de Cocagne (bien manger bon marché), Ressourcerie des biscottes (recyclage et achat moins cher), Envie Anjou (équipement du logement), etc…

Un engagement écologique pour favoriser la biodiversité

La résidence Les Héliades s’est inscrite dans une démarche environnementale en exploitant le potentiel des lieux et sa proximité avec le parc Terra Botanica. Les façades seront agrémentées de plantes grimpantes, les balcons équipés de jardinières et d’un point d’eau. Les terrasses seront végétalisées ; un biotope refuge de 500 m² sera installé sur l’une d’entre elles. Des nichoirs à oiseaux seront installés dans les espaces verts invitant à l’appropriation par chacun des usagers selon leurs envies : jardin potager, jardin d’agrément et aire de jeux. Des cabanons, pompes à bras, tables et bancs seront à la disposition des résidents. Ce projet, évalué sur des facteurs scientifiques, a pour objectif d’apporter un vrai bénéfice aux habitants et aux riverains. Sa réalisation doit aboutir pour la première fois en France à l’obtention du label BiodiverCity dans le secteur Hlm, le principe étant d’associer bâti et biodiversité. Cette démarche prise en compte depuis la conception du projet jusqu’aux travaux, puis à l’exploitation, se traduit par une attention particulière accordée à la nature pour elle-même et pour le bien-être des futurs habitants.

Consulter le dossier de presse.

(1) PUCA : Plan Urbanisme Construction Architecture, agence interministérielle créée en 1998. Le Puca initie des programmes de recherche incitative, de recherche-action, d’expérimentation et apporte son soutien à l’innovation et à la valorisation dans les domaines de l’aménagement des territoires, de l’urbanisme, de l’habitat, de l’architecture et de la construction.

Immobilière Podeliha, le 18 avril 2016