ombre

Rechercher une location

Nature du bien
Tous T1 T2 T3 T4 T5+
Élargir la recherche
- ou -
  • bandeau_2
  • Bandeau-Aragon
  • Bandeau-Ecouflant-2
  • IMG_6955 - HDR
Vous êtes ici : Immobilière Podeliha » Actualités » 12 logements semi-collectifs THPE livrés à Trélazé

12 logements semi-collectifs THPE livrés à Trélazé

Le 9 décembre dernier, Immobilière Podeliha livrait une résidence de 12 logements semi-collectifs rue Jules-Ferry, dans le quartier de la Paubinière à Trélazé, non loin de la rue Jean-Jaurès et de ses commerces. Un programme qui vient compléter la nouvelle offre locative de ce quartier, qui a fait l’objet d’une opération de renouvellement urbain menée en partenariat avec l’ANRU et la Ville de Trélazé, et dans laquelle Immobilière Podeliha s’est beaucoup investie.

Avec la démolition, en 2012, d’une barre de 42 logements, Immobilière Podeliha s’est en effet engagée à participer à la recomposition d’une offre de logements mixte, indispensable à la reconstruction et à la dynamique de ce quartier, en menant une opération comprenant au total 57 logements. Les 12 logements semi-collectifs livrés le 9 décembre constituent ainsi la première tranche de cette opération. Conçu par le cabinet angevin DCL Architecte, le programme est composé de 6 T2 (47 m2) et de 6 T3 (65 m2), avec des places de parking en extérieur. Les logements en rez-de-chaussée bénéficient d’une terrasse et ceux de l’étage d’un balcon. Construit selon les normes labellisés Très haute performance énergétique (voir encadré), le programme est doté d’un chauffage collectif au gaz.

Pour compléter l’opération, 36 logements semi-collectifs locatifs, 6 maisons individuelles locatives et 15 maisons individuelles en location-accession seront livrés par Immobilière Podeliha courant 2015, dans ce quartier.

 

Zoom sur le label THPE

Le label « Très haute performance énergétique » (THPE) atteste que les bâtiments respectent un niveau de performance énergétique globale supérieur à l’exigence réglementaire (RT 2005) : la consommation énergétique moyenne doit en effet être inférieure de 20 % (contre 10 % pour le label HPE) à celle exigée par la RT 2005.  Pour bénéficier du label THPE, les bâtiments doivent être non seulement performants d’un point de vue thermique, mais aussi faire l’objet d’une certification portant sur la sécurité, la durabilité et les conditions d’exploitation des installations de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de climatisation et d’éclairage ou encore sur la qualité globale du bâtiment.

Immobilière Podeliha le 11 décembre 2014